ecole d'ete Bangui

Depuis 1996 à nos jours, la République
Centrafricaine traverse des crises 
militaro politiques caractérisée par 
l’émergence de groupes rebelles au Nord du pays, malgré la mise en place
d’un régime démocratique issu des élections de 2005. L’une des conséquences les
plus dramatiques de cette instabilité est le déplacement de la population
contrainte de trouver refuge dans les endroits les plus sécuritaires et cette
population est vulnérable à une insécurité totale. Car ces  populations se trouvent dans des conditions
précaires en ce sens qu’elles sont privées d’eau potable, d’alimentation saine,
de logement décent, d’habillement adéquat, d’éducation et n’ont pas accès  aux soins de qualité.

Ainsi,
l’histoire politique de ce pays est jalonnée de soubresauts  politiques entrainant une instabilité
institutionnelle et conjoncturelle défavorable à son développement, qui ont
affecté le tissu socio-économique et les forces de défense et de sécurité.

Aujourd’hui,
le Centrafrique affiche le visage d’un pays politiquement instable avec une
économie faible et le niveau d’insécurité à l’intérieur du pays demeure une
préoccupation majeure.  Depuis le
changement politique du 24 mars 2013 à nos jours, la stabilité n’est pas revenue
dans le pays.

Le
pays fait également  figure de nombreux
autres crimes, tels que les actes de tortures, de disparitions des membres  de famille, l’enrôlement des enfants dans les
groupes armés, des viols et d’autres formes de violences, des  pillages, de destructions et incendies
d’habitations et de lieux de culte comme Eglises et Mosquées, ainsi que des
déplacements forcés des populations. Face à cette situation, la population est
dans l’état de stress post traumatique
.

Ces situations justifient des réponses  d’une prise en charge psychologique avec des
techniques appropriées. Voilà pourquoi le Département de Psychologie de
l’Université de Bangui, dépourvu des ressources humaines et matérielles, pour
répondre aux besoins des populations centrafricaines, sollicite une mobilité
des enseignants du Département de Psychologie Sociale et du Développement de
l’Université Sapienza de Rome, pour une formation des enseignants chercheurs et
les étudiants en Master du dit Département  en
techniques de gestion
Psychologique du traumatisme des communautés résilientes à Bangui. En
vue de résoudre le problème de la population  centrafricaine pour un développement durable.

I-                   
OBJECTIFS

 Objectif général

-         
Créer  une école d’été sur les techniques de gestion
Psychologique du traumatisme e creation des communautés résilientes à Bangui

 

 

         Objectifs spécifiques

 

-         
Doter les participants des mécanismes et des techniques d’approche pour faire face aux différents
traumatismes dans leurs lieux d’application ;

-         
Donner aux
participants une approche générale des différents éléments pour mieux distinguer
les diverses formes du traumatisme ;

-         
Encourager et
impliquer les participants pour la pérennisation de l’école d’été et de la
formation en ligne.